Laser

En Urologie, les techniques utilisant le Laser sont en plein essor notamment dans le traitement de l’adénome de prostate (hypertrophie bénigne de la prostate) et des calculs urinaires.

La Clinique du Pré est équipée de la dernière génération de Laser pour l’adénome de prostate (GreenLight XPS 180 W).

Si elle est majoritairement réalisée aujourd’hui en endoscopie par les voies naturelles, la chirurgie de l’adénome de la prostate reste exposée à un risque d’hémorragie important. Réalisée par les voies naturelles grâce à une caméra, la Photo-Vaporisation Laser de la prostate a permis de nettement diminuer le risque de saignement, notamment chez les patients prenant un traitement anticoagulant (Voir Traitement de la prostate par Laser).

Pour le traitement des calculs urinaires, on peut désormais grâce à une caméra miniature articulée, appelée urétéro-rénoscope souple, accéder au rein par les voies naturelles. Grâce au Laser, on peut ainsi traiter les calculs sans la moindre incision (Voir Urétéroscopie). Ces caméras miniatures vont également permettre d’explorer l’uretère et des cavités du rein et d’effectuer des biopsies en cas de doute diagnostique sur les examens d’imagerie. Ainsi, si le traitement des volumineuses tumeurs de l’uretère ou des cavités du rein reste l’ablation complète du rein et de l’uretère (néphro-urétérectomie totale), on peut chez certains patients traiter les petites tumeurs par urétéroscopie et Laser.

Cœlioscopie 3D (tridimensionnelle) en haute définition

unnamed

La coelioscopie (aussi appelée coelio-chirurgie ou laparoscopie) est une technique de chirurgie mini-invasive qui permet d’opérer grâce à une caméra, sans ouvrir la paroi abdominale. Le chirurgien opère avec des instruments (ciseaux, pinces, instruments de suture et de coagulation…) mesurant quelques millimètres de diamètre passés à travers la peau par de petites incisions.

La Clinique du Pré est un centre promoteur et renommé de la coelioscopie en Urologie et est actuellement équipée des techniques opératoires les plus modernes avec notamment des caméras de vision en 3 dimensions (3D) et haute définition (HD) de dernière génération. Par rapport à la coelioscopie classique qui est en deux dimensions avec une vision sans profondeur, la coelioscopie en 3D permet une vision en relief des organes et magnifie la zone d’intervention, facilitant la dissection pendant l’opération.

Par rapport à la chirurgie ouverte conventionnelle, les avantages de la coelioscopie sont multiples et ont été prouvés par de nombreuses études comparatives :

  • diminution des saignements pendant l’intervention
  • meilleure cicatrisation de la paroi grâce aux petites cicatrices et diminution des risques liés à de plus grandes incisions (abcès, éventration)
  • diminution des douleurs post-opératoires
  • diminution de la durée d’hospitalisation
  • récupération et reprise de l’activité plus rapides après l’intervention

En cas de difficulté pendant la coelioscopie, votre chirurgien peut néanmoins décider de l’interrompre et de poursuivre l’intervention en chirurgie ouverte conventionnelle.

De nombreuses interventions peuvent être réalisées sous coelioscopie, notamment pour le traitement :

  • du cancer localisé de la prostate (voir prostatectomie totale)
  • du cancer du rein (voir néphrectomie totale élargie, voir néphrectomie partielle)
  • du cancer infiltrant de la vessie (voir : cystectomie)
  • des descentes d’organes ou prolapsus (voir promontofixation par coelioscopie)
  • des malformations de l’appareil urinaire (comme le syndrome de la jonction pyélo-urétérale par exemple)